Nuit blanche : quel impact sur notre organisme ?


Impact nuit blanche

Ce matin, vous n’arrêtez pas de bailler et vous avez du mal à garder les yeux ouverts 😴? Rien d’étonnant après une nuit blanche !

Faire la fête jusqu’au petit matin une fois de temps en temps, ce n’est pas bien grave, même si vous risquez d’être fatigué toute la journée et d’avoir des difficultés à vous concentrer. Mais si les nuits blanches se répètent régulièrement, votre organisme risque de vous le faire payer à plus ou moins long terme.

Alors, qu’est-ce qui se passe dans notre organisme lorsque l’on fait une nuit blanche ?

Un système immunitaire en berne

Lorsque l’on fait une nuit blanche, notre taux de globules blancs augmente. Par comparaison, sachez que l’organisme réagit exactement de la même manière lorsqu’il est soumis à un stress physique intense 😱.

Faire la fête jusqu’au bout de la nuit aurait donc pour conséquence de stresser notre organisme. Et qui dit stress, dit affaiblissement des défenses immunitaires. Il n’est pas rare de tomber malade quelques jours après une nuit blanche : une façon pour notre système immunitaire de nous rappeler que nous l’avons malmené quelques jours plus tôt.

Une hausse de l’hypertension artérielle

Le manque de sommeil, qu’il soit dû à des insomnies régulières ou à des nuits blanches répétées, est un facteur de risque pour l’hypertension artérielle et donc, les problèmes cardiaques.

Si vous respectez une bonne hygiène de vie et que vous faites une nuit blanche une ou deux fois par an, ce n’est pas bien grave. Par contre, si les nuits blanches se répètent régulièrement, le risque d’AVC augmente…

Impact nuit blanche

Une prise de poids plus importante en cas de nuits blanches répétées

Bien que vous vous soyez dépensé toute la nuit, sachez qu’à terme, la nuit blanche peut vous faire prendre du poids. En effet, ne pas dormir pendant une nuit entière chamboule les hormones qui régulent l’appétit 🍔: la ghréline et la leptine. Après une nuit blanche, l’organisme produit plus de ghréline qui stimule la sensation de faim… au détriment de la leptine qui déclenche la sensation de satiété.

Encore une fois, ce n’est pas une seule nuit blanche qui risque de vous mener à l’obésité, mais le manque de sommeil répété.

J’ai passé une nuit blanche : comment survivre à ma journée de travail ?

Ce n’était pas prévu, mais vous avez fait la fête toute la nuit. Vous rêvez de rester dans votre lit, mais vous n’avez pas le choix : il faut que vous alliez travailler !

Voici nos conseils pour survivre à cette journée :

●       Anticipez : si vous faites la fête, limitez votre consommation d’alcool et pensez à boire de l’eau régulièrement afin de rester hydraté .

●       Idéalement, évitez de prendre votre voiture après une nuit blanche : vous risqueriez de vous endormir au volant. Privilégiez les transports en commun ou mieux, marchez. L’air frais vous boostera, même si l’effet ne sera pas de longue durée.

●       Un café ou un thé pendant la journée pour essayer de rester concentré, pas de problème 🍵. Mais attention à ne pas abuser au risque de faire augmenter votre tension.

●       Une sieste de 20 minutes vous permettra de vous reposer et de gagner en concentration pour le reste de la journée.

●       Enfin, acceptez que cette journée de travail ne sera pas la plus productive de l’année. Privilégiez les tâches simples, rentrez chez vous tôt et retrouvez votre oreiller Wopilo avec plaisir : après une bonne nuit de sommeil, vous vous sentirez bien mieux 😃!

GOOD TO KNOW  💡  
(Ce qu'il faut retenir)
●       Les scientifiques ne parviennent toujours pas à expliquer pourquoi nous dormons pendant un tiers de notre vie…
●       … Mais tous sont en accord sur les méfaits du manque de sommeil.