Tout savoir sur le ronflement


Tout savoir sur le ronflement

Le ronflement, également appelé ronchopathie, touche 45% des adultes dont 25% de façon régulière. Si vous avez déjà dormi à côté d’une personne qui ronfle, vous savez à quel point ce bruit peut rapidement devenir insupportable 🙉. 

Mais quelle est l’origine du ronflement ? Est-ce dangereux pour la santé ? Et surtout, est-ce qu’il existe des solutions pour arrêter de ronfler la nuit ? Toutes les réponses à vos questions dans les quelques lignes qui suivent...

Quelles sont les causes du ronflement ?

Le ronflement est une respiration sonore qui peut atteindre jusqu’à 95 décibels dans les cas les plus graves 💤. Mais bien souvent, les ronfleurs ne se rendent même pas compte qu’ils ronflent : c’est leur partenaire qui leur fait la remarque au réveil.

Mais pourquoi certaines personnes ronflent et pas d’autres ? Lorsque l’on s’endort, il faut savoir que les muscles qui contrôlent la langue et le voile du palais se relâchent. C’est un phénomène tout à fait normal, mais qui bloque les voies aériennes chez certaines personnes. En réaction, les tissus se mettent à vibrer : c’est le ronflement.

Certaines pathologies accentuent la ronchopathie : l’obésité, la grossesse, la présence de polypes dans les voies nasales, un rhume, une rhinite allergique, le vieillissement…

La consommation d’alcool 🍺 est un comportement qui peut également provoquer des ronflements, tout comme la prise de certains médicaments 💊.

Mon partenaire ronfle et je n'en peux plus !

Dormir à côté d’une personne qui ronfle, ce n’est pas de tout repos. C’est même un calvaire pour certaines personnes : difficultés d’endormissement, nombreux réveils nocturnes… Le ronflement peut causer une insomnie chronique chez le partenaire du ronfleur.

Certaines personnes décident même de prendre des somnifères afin de ne plus entendre les ronflements de leur partenaire, ce qui peut avoir un impact négatif sur la qualité de leur sommeil sur le long terme.

Plutôt que de faire chambre à part, voici quelques astuces pour retrouver des nuits paisibles :

Tout savoir sur le ronflement

●       Les ronflements sont plus importants chez les personnes qui dorment sur le dos. La position sur le côté permet au contraire de limiter la ronchopathie. Grâce à son oreiller Wopilo, votre partenaire sera confortablement installé sur le côté.

●       Incitez votre partenaire à suivre une bonne hygiène de vie : une consommation d’alcool limitée, un peu de sport et une alimentation saine et équilibrée 🍏.

●       Certains remèdes naturels permettent de lutter contre le ronflement : une cuillère à soupe d’huile d’olive avant le coucher, l’utilisation de l’huile essentielle de lavande ou de menthe poivrée, l’homéopathie...

●       Mettez des bouchons d’oreilles pour couvrir le bruit des ronflements. Ce n’est pas une solution optimale, mais c’est mieux que rien.

Si les ronflements continuent, une médication peut s’avérer nécessaire : consultez votre médecin.

Et s'il s'agissait d'apnée du sommeil ?

Pour le ronfleur, la ronchopathie n’est pas un véritable trouble du sommeil, car il n’y a pas de conséquence sur sa santé ou sur la qualité de son sommeil 😴.

Cependant, certains ronfleurs souffrent également d’apnée du sommeil : des arrêts fréquents de la respiration pendant la nuit. Cette pathologie entraîne une somnolence diurne, mais peut également causer une hausse de la tension et une augmentation du risque d’AVC. N’hésitez pas à consulter un médecin pour vérifier que vous ne souffrez pas d’apnée du sommeil.

Good to know

(Ce qu'il faut retenir)

●       Si les ronflements ne dérangent pas les ronfleurs, on ne peut pas en dire autant de leurs partenaires qui peuvent développer de véritables troubles du sommeil.

●       Une bonne hygiène de vie, une position optimale pour dormir et quelques remèdes naturels peuvent limiter les ronflements.

●       Si votre partenaire a l’impression que vous arrêtez de respirer régulièrement quand vous dormez, pensez à consulter un médecin : il s’agit peut-être d’apnée du sommeil.