Travail de nuit : quels effets sur le sommeil ?


Sommeil et travail de nuit

Infirmiers, ouvriers, pompiers, policiers, chauffeurs routiers… Le travail de nuit est inévitable pour de nombreuses professions 👮.

Selon certaines études, 1 français sur 4 travaille de nuit ou en horaires décalés. Un rythme de travail qui est loin d’être anodin pour l’organisme.

Découvrez quels sont les effets du travail de nuit sur le sommeil.

Pourquoi le travail de nuit perturbe notre horloge biologique ?

Notre organisme fonctionne sur un rythme circadien d’une durée de 24h ⌛. Celui-ci possède une importance capitale, car il contrôle des fonctions comme le sommeil, la digestion, la pression sanguine, la température corporelle ou encore la sécrétion d’adrénaline.

L’horloge biologique des personnes qui travaillent la nuit est perturbée et c’est encore pire pour celles dont les horaires ne sont pas fixes. En effet, l’horloge biologique cherche constamment à retrouver son rythme normal, mais ce n’est pas envisageable : il n’est pas possible de l’ajuster comme bon nous semble. Génétiquement, nous sommes programmés pour dormir la nuit et être en éveil la journée.

Quels sont les effets du travail de nuit sur la santé ?

Sommeil et travail de nuit

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le travail de nuit augmente considérablement le risque de développer un cancer. En effet, quand l’horloge biologique est perturbée, la production de mélatonine (l’hormone du sommeil) est en baisse. Pourtant, notre organisme a besoin de cette hormone pour se protéger du cancer. Les travailleurs de nuit souffrent également de troubles gastro-intestinaux, de stress et de fatigue 😫. Leur rythme de travail peut également impacter négativement leur vie familiale et sociale : ils souffrent de troubles de l’humeur, notamment à cause du manque de sommeil de qualité.

Ces conséquences sur la santé dépendent directement de la qualité du sommeil, qui est amoindrie pendant la journée : on dort mieux pendant la nuit 🌃.

D’ailleurs, on peut considérer qu’il s’agit d’un cercle vicieux :

●       Les personnes qui travaillent la nuit sont fatiguées, car leur horloge biologique est perturbée ;

●       Elles éprouvent des difficultés à s’endormir et se réveillent très souvent : leur sommeil n’est pas d’aussi bonne qualité en journée que la nuit ;

●       Elles se rendent au travail épuisées, car elles souffrent d’une carence importante en sommeil qui se répercute sur leur santé.

Je travaille de nuit : comment retrouver un sommeil de qualité ?

Idéalement, il faudrait éviter de travailler la nuit. Mais ce n’est pas toujours possible. Vous travaillez de nuit et vous voulez retrouver un sommeil de qualité 💤 ? Voici quelques conseils qui devraient vous permettre de limiter les dégâts :

●       Évitez de consommer du café ou des boissons énergisantes dans les 4 heures qui précèdent le coucher ☕ : vous avez sans doute l’impression que vous en avez besoin pour rester en éveil pendant la nuit… Mais ils risquent surtout de vous empêcher de dormir une fois que vous aurez terminé de travailler !

●       Conservez une bonne hygiène de vie au quotidien : ne sautez pas de repas, mangez équilibré, limitez la consommation d’alcool et de tabac, faites du sport de temps en temps…

●       Avant de vous écrouler de fatigue dans votre lit, prenez le temps de créer un environnement propice au sommeil : prenez une douche, fermez les rideaux, éteignez votre smartphone et installez-vous confortablement sur votre oreiller Wopilo. Il est préférable de dormir dans le noir pour augmenter la sécrétion de mélatonine.

●       Idéalement, dormez plutôt le matin et si nécessaire, faites une petite sieste de 20 minutes l’après-midi 😴. En effet, le matin, le niveau de mélatonine est élevé, alors que ce n’est pas le cas dans l’après-midi.

Good to know

(Ce qu'il faut retenir)

●       Le travail de nuit perturbe l’horloge biologique et cela peut entraîner des troubles du sommeil ainsi que des conséquences néfastes pour la santé.

●       Les travailleurs de nuit souffrent d’un déficit en mélatonine, l’hormone du sommeil.

●       Les conditions de sommeil sont encore plus importantes pour les personnes qui travaillent la nuit : une chambre calme, obscure et confortable est indispensable pour récupérer.