Les douleurs aux lombaires : pourquoi en souffrons-nous ?

Écrit par , le
4mn

Tout savoir sur les douleurs lombaires 

Les douleurs aux lombaires sont communément appelées « lombalgie » ou « lumbago ». Elles sont très fréquentes, surtout à l’âge adulte.

Il existe des lombalgies dites « fonctionnelles » c’est à dire sans pathologie sous-jacente comme par exemple :

  • Pendant la grossesse
  • Faux mouvement pendant un déménagement
  • Après un choc
  • Une mauvaise ergonomie au travail

Chaque lombalgie est différente en fonction du patient. Ce n’est pas parce qu’une lombalgie est fonctionnelle (sans pathologie) qu’elle ne doit pas être prise en charge !

L’origine de ces maux de dos peut varier : une prise de poids, l’arrêt du sport, une mauvaise ergonomie au travail, une mauvaise literie, une chute... Il y a également des lombalgies avec une pathologie connue.

douleurs lombaires

Quelles peuvent-être les causes des douleurs lombaires ?

Voici deux exemples de pathologies fréquentes pouvant être à l’origine de douleurs lombaires :

1 - La scoliose

Pour faire simple, la scoliose est une déviation de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace sans perte de continuité.

Il existe plusieurs types de scolioses :

  • La scoliose idiopathique : Apparaît pendant la croissance
  • La scoliose dégénérative (arthrose)
  • La scoliose secondaire (malformation, tumeur, …)

La scoliose idiopathique est la plus fréquente de toutes les scolioses. Elle apparaît pendant la croissance et persiste toute la vie. La plupart du temps elle survient à l’adolescence, au début de la puberté. Mais il faut savoir qu’il existe aussi un forme infantile (avant 3 ans) et une forme juvénile (3 ans à la puberté).

On peut diagnostiquer une scoliose à l’observation :

  • Une asymétrie des flancs, des épaules ou du bassin
  • Une gibbosité

Par exemple, si vous voyez chez votre adolescent, une bosse se former au niveau d’une des deux omoplates lorsqu’il se baisse pour ramasser quelques choses

  • Un déséquilibre du tronc

Il faut savoir que les parents sont les premiers diagnostiqueurs de la scoliose. Plus vite elle est surveillée et prise en charge, moins elle a de chance d’être contraignante pour l’adolescent.

Pour déterminer quel type de soins nécessite une scoliose, le mieux est de faire une radiographie. En fonction de ce que l’on appelle « l’indice de Cobb » le traitement peut varier et peut aller : de séances de kinésithérapie au port d’un corset.

La scoliose peut créer des gênes respiratoires (si scoliose importante), des douleurs dans le rachis, déformation inesthétique du dos, difficultés de concentration en cours, Etc.

 En tant qu’ostéopathe je conseille à mes patients :

  • Faire de la kinésithérapie pour muscler le dos et éviter de créer des faiblesses qui peuvent être à l’origine de maux de dos récurrents même à l’âge adulte
  • Faire une séance d’ostéopathie pour relâcher les contraintes que crées la scoliose sur l’ensemble du corps
  • Bien faire surveiller la scoliose régulièrement par votre médecin traitant ou le spécialiste selon l’indice de Cobb
  • Avoir une bonne ergonomie et hygiène de vie : ne pas se tenir vouter devant les écrans ou derrière le bureau en classe, porter son sac à dos correctement avec les anses sur les deux épaules, faire de l’activité physique régulièrement comme la natation, et avoir une bonne literie.

2 - Les hernies discales 

Une hernie discale est la saillie d’une partie du disque vertébral. Les disques vertébraux servent à amortir les chocs entre chaque vertèbre.

On retrouve principalement des hernies discales au niveau des lombaires. Elles peuvent être à l’origine de douleurs à ce niveau là. Elles peuvent survenir suite au vieillissement naturel du disque mais aussi à cause d’un surpoids, ou encore d’un mouvement brusque à répétition dans une mauvaise posture.

Les hernies discales ne sont pas toujours douloureuses, il faut en plus, la présence d’une inflammation.

La hernie discale se manifeste souvent par des douleurs lombaires en barre. Si la hernie comprime une racine nerveuse elle peut être à l’origine de douleurs irradiantes dans les membres inférieurs. La localisation varie en fonction de l’étage vertébral touché, les plus connues sont les sciatalgies et les cruralgies. 

Il faut éviter :

  • Les mouvements de rotation de tronc associés à flexion / extension.

Pour donner un exemple : si vous voulez attraper une charge lourde qui se trouve devant vous sur la gauche ou la droite et que vous vous baissez et tournez le bassin pour pouvoir l’attraper

  • Il faut éviter d’avoir le dos vouté surtout au travail et donc bien mettre ses fesses dans le fond de la chaise.
  • Le surpoids

Il faut favoriser :

  • Renforcer vos lombaires et votre sangle abdominale. La kinésithérapie peut vous être utile pour cela.
  • Une activité physique régulière

Comme par exemple la natation qui renforce la musculature et permet souvent de pouvoir vivre avec une hernie sans douleurs fréquentes. 

  • Les noyaux des disques sont principalement composés d’eau qui se régénère la nuit, il faut donc un bon sommeil et une bonne literie pour laisser le temps au corps de recharger les batteries.
  • Je conseille également une séance d’ostéopathie pour soulager la douleur et pour travailler sur toutes les contraintes et douleurs que la hernie impose à votre corps.

osthéopathe

Bienvenue chez Wopilo

Dans le respect de la planète, nous développons des produits innovants pour améliorer vos nuits 🌙.

Des oreillers ergonomiques et confortables, du linge de lit haut de gamme ou des couettes confortables : de quoi vous faire vivre une nouvelle expérience de sommeil 😴 !

Je découvre