Quelles sont les conséquences du changement d’heure sur l’organisme ?

Reculer d’une heure, avancer d’une heure… Cela peut paraître anodin, mais pour l’organisme, c’est un véritablement chamboulement. D’où l’importance de bien se préparer au changement d’heure pour limiter les effets négatifs sur notre bien-être et notre santé. C’est pourquoi nous vous donnons de précieux conseils pour vous adapter au mieux à l’heure d’été et à l’heure d’hiver. 

Mais revenons sur les conséquences du changement d’heure :

  • Perdre ou gagner une heure selon la période de l’année, cela permettrait de faire des économies d’énergie. 
  • En réalité, ça ne serait pas si efficace que cela, surtout si on fait la balance entre le bénéfice et le risque pour la santé.
  • Concrètement, quels sont les effets du changement d’heure sur la santé ? Et qui sont les populations les plus fragiles ?

🤔 Qui sont les personnes les plus vulnérables au passage à l’heure d’hiver ou d’été ?

Certains individus sont plus vulnérables que d’autres face au changement d’heure

En général, ce n’est agréable pour personne : le rythme veille/sommeil est perturbé, on se sent plus fatigué pendant quelques jours le temps que l’organisme prenne ses nouvelles habitudes.

Mais pour certaines catégories de la population, changer d’heure peut vraiment être difficile à vivre :

  • Les bébés et les enfants : les difficultés d’endormissement et de réveil sont très courantes chez les plus jeunes au moment du changement d’heure. Rien d’étonnant à cela : quand on a l’habitude de se coucher et de se réveiller dans le noir, il peut être difficile de s’endormir et de s’éveiller alors qu’il fait clair. 
  • Les personnes âgées ont une physiologie du sommeil qui change de celle des adultes dans la vie active : leurs nuits sont plus courtes,  ils se couchent et se lèvent à des heures fixes. Ils ressentent donc fortement les effets du passage à l’heure d’été et d’hiver.
  • Enfin, les individus malades peuvent avoir des difficultés pour s’adapter au nouveau rythme à cause de leur organisme qui est déjà affaibli. 

En général, les adultes actifs prennent le rythme plus rapidement : quelques jours à peine comparé à 2 semaines pour les enfants, les personnes âgées et les malades. Mais là encore, il peut y avoir de grandes disparités d’une personne à l’autre. 

🌙 Changer d’heure : quel impact sur le bien-être et la santé ?

Vous vous demandez pourquoi reculer ou avancer l’horloge d’une heure peut impacter le bien-être et la santé ? Après tout, ce n’est “qu’une petite heure” et à l’échelle d’une journée, ce n’est rien. 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que nous fonctionnons sur un cycle veille/sommeil qui dure 24h. Ajouter ou perdre une seule heure est un véritable bouleversement pour notre rythme circadien :

  • On gagne ou perd en luminosité, ce qui a un impact sur la production de mélatonine.
  • On chamboule nos repères temporels : il faut décaler l’heure de se coucher, de se lever, de prendre ses repas ou encore d’aller au travail, etc.

Voici les principales difficultés que l’on peut rencontrer suite au changement d’heure : 

Les troubles du sommeil

Avancer ou reculer d’une heure peut entraîner des troubles du sommeil chez certaines personnes. Quand on a l’habitude de se coucher à une certaine heure chaque soir, le changement d’horaire vient perturber notre horloge biologique. 

Voici les troubles du sommeil courant lorsque l’on change d’heure :

  • Difficultés d’endormissement
  • Difficultés pour se réveiller le matin
  • Fatigue
  • Somnolence 

Les troubles de l’humeur

Conséquence directement liée aux troubles du sommeil : quand on est fatigué, on est irritable. On perd patience plus facilement, on est moins attentif. 

Il ne faut donc pas être étonné si on a des sautes d’humeur pendant quelques jours suite au passage à l’heure d’été ou d’hiver. Perdre ou gagner une heure de sommeil, c’est beaucoup moins anodin qu’il n’y paraît. 

Les troubles de l’appétit

Le métabolisme dans son ensemble est affecté par le changement d’heure. En général, nous prenons nos repas en respectant des horaires réguliers. Lorsque nous changeons d’heure, nous pouvons donc ressentir des fringales ou au contraire une perte d’appétit. C’est tout à fait normal et en général, ça passe au bout de quelques jours. 

Qu’en est-il du lien entre le changement d’heure et le risque d’infarctus ? 

Fatigue, sautes d’humeur, perte d’appétit… Le métabolisme a besoin de quelques jours pour retrouver un fonctionnement normal et il n’est donc pas étonnant de ressentir ces quelques effets. 

Mais il existe également des conséquences plus graves au changement d’heure :

  • Par exemple, savez-vous que la semaine qui suit le passage à l’heure d’été, on observe une augmentation de 5% du nombre d’infarctus ? 
  • Heureusement, ce n’est pas le cas lors du passage à l’heure d’hiver : on observe au contraire une diminution de 5%. 

Si vous faites partie des populations à risque, il est impératif d’anticiper le changement d’heure pour éviter de trop perturber votre horloge biologique et votre métabolisme. Découvrez sans plus tarder nos conseils pour bien vivre le passage à l’heure d’été et à l’heure d’hiver.

🗑 Vers un abandon du changement d’heure ?

Changer d’heure 2 fois par an est décrié depuis déjà plusieurs années par de nombreux pays européens fonctionnant sur ce modèle. 

En 2018, la commission européenne a proposé d’abandonner le changement d’heure en 2019. En mars 2019, ce projet a été reporté à 2021. Mais avec la crise du Covid-19, l’abandon du changement d’heure ne semble plus être à l’ordre du jour, mais pourrait bien devenir une réalité dans les années à venir.

Suivez le guide

Vous hésitez encore ?

Laissez-nous vos poser quelques questions pour vous conseiller avec précision l'oreiller le plus adapté pour vos nuits.

Faire le quiz arrow-right-white