Tout savoir sur les types de sommeil

Respecter son horloge biologique, c’est essentiel pour s’endormir rapidement et se réveiller en pleine forme. C’est pourquoi il est nécessaire de bien connaître son rythme de sommeil. Sinon, gare à l’insomnie et à la fatigue. 

Mais savez-vous qu’il existe plusieurs types de sommeil ? Quand on a l’impression d’être en manque de sommeil, on peut avoir envie de changer sa façon de dormir. Mais attention à ne pas dérégler son horloge interne avec un rythme qui ne vous convient pas ! 

Pour faire simple, il y a 3 types de sommeil :

  • Monophasique
  • Polyphasique
  • Biphasique

Pour bien comprendre ces différentes méthodes, il faut avoir à l’esprit que l’organisme fonctionne sur un cycle circadien de 24h. 

🌙 En quoi consiste le sommeil monophasique ?

Dans la société actuelle, le sommeil monophasique est la norme. Le temps de sommeil de la journée est regroupé en une nuit. Autrement dit, on se couche le soir et on se réveille le matin pour débuter sa journée.

À première vue, il semble logique d’être en éveil la journée puis de dormir 7 à 8 heures à la suite pendant la nuit. Pourtant, le sommeil monophasique est la norme depuis la révolution industrielle : dormir toute la nuit et travailler en journée, c’est très culturel. 

Pour de nombreuses personnes, le modèle monophasique convient parfaitement. Mais force est de constater que cette méthode, qui est pourtant la norme, ne peut pas convenir à tous.

Par exemple, même après une nuit de 7 heures, on peut ressentir de la somnolence en début d’après-midi. C’est un phénomène tout à fait normal, car cela coïncide avec la digestion et la baisse physiologique de la température corporelle. Dans certains pays, la sieste est une pratique généralisée. Mais en France, quand on est adulte, faire la sieste n’est pas très bien vu. 

Par habitude, vous dormez toute la nuit et vous êtes éveillé en journée ? Malgré cela, vous avez l’impression d’être en manque de sommeil et vous avez donc envie de changer vos habitudes pour mieux dormir

Le sommeil monophasique ne vous convient peut-être pas : découvrez les modèles polyphasiques et biphasiques. 

😴 Qu’est-ce que le sommeil polyphasique ?

Avec le sommeil polyphasique, le temps de sommeil est fractionné tout au long de la journée :

  • On ne dort donc pas 7 à 8 heures d’affilée pendant la nuit : on se repose pendant plusieurs siestes à heures fixes. 
  • Au final, on dort moins longtemps, mais c’est plus réparateur, car on entre plus vite en phase de sommeil paradoxal.
  • Pour réussir à mettre en place de mode de repos, il faut être assez rigoureux, car les siestes d’une durée de 15 à 30 minutes doivent être réparties tout au long de la journée à des horaires fixes et réguliers.
  • En réalité, il existe plusieurs types de sommeil polyphasiques. 

Par exemple, dans les pays du Sud, il n’est pas rare de rencontrer le modèle “Siesta”, à savoir : une nuit de 6h et une sieste de 20 minutes. Nous en parlerons un peu plus tard, mais le modèle “Siesta” correspond plus précisément au sommeil biphasique.

Certains sont plus extrêmes comme le modèle “Everyman 3” qui impose un rythme de sommeil de 3h + 3 siestes de 20 minutes. Ou encore le modèle “Dymaxion” qui consiste en 4 siestes de 30 minutes réparties toutes les 6 heures dans la journée.

Le saviez-vous ?
De nombreuses espèces animales fonctionnent avec ce mode de sommeil. Si vous avez un chat, observez-le, vous verrez qu’il ne dort pas plusieurs heures à la suite pendant la nuit. Il fait plutôt de nombreuses petites siestes que ce soit la nuit ou la journée.


Alors le sommeil polyphasique est-il fait pour vous ? En général, c’est un mode de repos qui est adopté par les individus dont la profession implique une vigilance constante, comme c’est par exemple le cas pour les militaires. 

Si vous avez envie de tester cette méthode, allez-y en douceur. Commencez par faire une sieste diurne de 20 minutes pour légèrement réduire votre temps de sommeil nocturne. Il ne s’agit pas de dérégler votre horloge biologique, mais bien de l’habituer en douceur. 

En savoir plus sur le modèle polyphasique.

✨ C’est quoi le sommeil biphasique ? 

Le sommeil biphasique est en réalité polyphasique. Il se compose de 2 phases bien distinctes au cours d’une journée de 24h :

  • Une nuit de 6 à 7 heures
  • Une sieste de 20 minutes, de préférence en début d’après-midi

Cette méthode, très répandue dans les pays du Sud, n’est pas forcément très bien considérée en  France. C’est culturel : si on considère qu’il est normal pour un enfant en bas-âge de faire la sieste, ce n’est plus le cas pour un adulte. Alors que c’est une bonne manière d’améliorer la vigilance et de limiter la somnolence

Attention, pour être en forme pendant les phases d’éveil, il faut respecter certaines règles pour la sieste :

  • Le temps de sieste ne doit pas être trop court ou trop long. 20 à 30 minutes, c’est suffisant, car il s’agit ici de profiter des bienfaits d’un sommeil lent et léger
  • Il vaut mieux faire la sieste en début d’après-midi : la température corporelle baisse à ce moment de la journée, ce qui favorise un sommeil de qualité. En plus, si la sieste est trop tardive, elle peut empêcher l’endormissement le soir. 

Concrètement, le sommeil biphasique, c’est pour qui ?

  • Pas uniquement pour les enfants : les adultes qui somnolent facilement en journée ont tout intérêt à tester cette méthode.
  • Les individus qui travaillent de nuit ou se réveillent très tôt pour se rendre au travail sont également concernés par le sommeil biphasique. 
  • Les personnes qui souffrent de certains troubles du sommeil comme la narcolepsie ou le somnambulisme peuvent voir une amélioration grâce à ce mode de repos. 
  • Par contre, on évite la sieste quand on est insomniaque.

Économisez 20€
Parure à mixer
Parure à mixer149 € 169 € Bio & personnalisable
Un bon sommeil passe aussi par une bonne parure de lit
Une parure en coton biologique d'une qualité exceptionnelle (densité de 120 fils / cm²). Certifié GOTS, c'est le linge de lit zéro compromis alliant qualité, douceur et impact limité sur la planète.

Si vous n’avez jamais essayé de faire la sieste en journée, il peut être difficile de sauter le pas. Pourtant, l’essayer, c’est l’adopter :

  • Installez-vous confortablement dans un lit avec votre Wopilo ou même assis dans un fauteuil.
  • De préférence, le lieu de la sieste doit être calme et même s’il ne faut pas se mettre dans le noir total, une lumière tamisée est idéale.
  • Pour se laisser aller au sommeil, on fait le vide dans son esprit avec des exercices de respiration ou de méditation.
  • On peut mettre un minuteur (avec une alarme douce et peu forte) si on a peur de ne pas réussir à se réveiller au bout de 20 minutes.

En savoir plus sur le modèle biphasique.

Le saviez-vous ?
Monophasique, polyphasique, biphasique… Quelle que soit la façon dont vous dormez la nuit, votre sommeil sera de meilleure qualité grâce à une literie confortable. Même pour vos siestes, pensez à garder votre oreiller Wopilo à portée de main.

Pour améliorer la qualité du sommeil, il faut se renseigner. Dans notre guide, on vous propose d’en savoir plus sur le chronotype, les cycles du sommeil et tout ce qui peut impacter notre façon de dormir (changement d’heure, lune, hormones, etc.).

Suivez le guide

Vous hésitez encore ?

Laissez-nous vos poser quelques questions pour vous conseiller avec précision l'oreiller le plus adapté pour vos nuits.

Faire le quiz arrow-right-white