Choisir un oreiller par sa composition et son garnissage

Choisir un oreiller par sa composition et son garnissage

Choisir son oreiller en fonction de sa composition et de son garnissage

Il existe de nombreux garnissages qui composent un oreiller. Comment choisir et faire la distinction entre toutes les appellations techniques ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Lorsque vous avez acheté votre oreiller, vous n’avez pas vraiment fait attention à sa composition ? Ce n’est pas vraiment étonnant : de nombreuses personnes choisissent leur oreiller au hasard.

Si vous êtes sur le point d’acheter un nouvel oreiller et que vous recherchez un confort d’exception, nous vous conseillons vivement de vous intéresser aux différents garnissages qu’il est possible de choisir : suivez notre guide.

Il y a deux grandes familles de garnissage dans la composition d’un oreiller : une composition naturelle et une composition synthétique.

La composition naturelle

Le garnissage naturel permet à l’oreiller de bénéficier d’un gonflant incomparable. Il est considéré comme haut de gamme.

Le garnissage naturel fait souvent référence au duvet de canard ou d’oie qui compose l’oreiller.

Mais il faut savoir qu’un oreiller au garnissage naturel ne se compose pas à 100% de duvet : des plumettes sont ajoutées pour apporter de la fermeté. Ainsi, plus le pourcentage de duvet est important, plus l’oreiller sera moelleux. Et inversement. Il existe ensuite d’autres types de composition pour oreiller, les voici :

L’oreiller à plumes

Alias, les oreillers de nos grands-mères (plumes et/ou du duvet d'oie ou de canard). Pourquoi nous les aimons tant ? Parce qu'ils sont moelleux, bien gonflés et durent longtemps ! 

L’oreiller en duvet / plumes d’oie

Tout d'abord qu'est-ce que le duvet ? Il provient du ventre et du dessous des ailes d'oiseaux comme le canard ou l'oie. Il représente seulement 10% du plumage, c'est pour cela que les oreillers en duvet sont plus chers que ceux en plumes. Les plumes quant à elles sont plus lourdes mais retiennent moins la chaleur que le duvet. Votre confort sera un peu plus ferme avec un oreiller en plume.

Que choisir entre l'oie et le canard ?  Le duvet d'oie a plus de gonflant que le duvet de canard.

Cependant, pour les personnes sensibles à ces matières, elles peuvent causer des allergies.

L’oreiller en latex naturel

Il y a deux types d'oreillers en latex : ceux qui ont une couche centrale en mousse et ceux qui sont granulés. C'est une matière fiable qui s'use très lentement. Le latex offre un certain soutien cervical et donne de bons résultats sur les troubles musculo-squelettiques. Il est utilisé pour les oreillers ergonomiques. Il est très aéré ce qui va limiter la transpiration. Le petit plus : il évite le développement des acariens.

Cependant, certains le trouvent inconfortable, car trop élastique, trop dur et pas assez enveloppant. Pour l’entretien, vous ne pouvez que laver la housse. Le latex ne se lave pas.

L’oreiller en bambou

C'est une matière naturelle, douce et souple qui a un effet relaxant. Il absorbe bien l'humidité du corps et l'évapore rapidement. Son principal talon d’Achille est sa durée de vie, qui est courte. En effet, avec le temps, l'oreiller devient de plus en plus dur, ce qui est plutôt inconfortable et peut créer des douleurs le matin. Lui aussi est naturellement anti-acarien et anti-bactérien. Vous pouvez le laver en machine ou à la main 🚿.

L’oreiller aloé vera

C’est un cas particulier car un oreiller ayant pour composition de l’aloé vera ne sera pas uniquement fait de garnissage naturel. En effet c’est souvent l’enveloppe de l’oreiller qui est composée d’aloévera, le garnissage est en général fait de mousse synthétique.

Vous avez donc un mix entre un garnissage naturel et synthétique.

L’oreiller au garnissage naturel possède un confort inégalé, mais n’est pas forcément adapté aux personnes allergiques ou qui ont besoin d’un soutien optimal des cervicales.

La composition synthétique

Les oreillers garnis en composition synthétique sont souvent bon marché et faciles à entretenir. Ils peuvent être lavés à la machine et se passent au sèche-linge.

Oreillers en fibres siliconées

Ils sont plutôt confortables au départ mais se tassent très vite et perdent donc rapidement leur confort.  Préférez les oreillers en microfibres qui proposent le même niveau de confort que le duvet ou la plume et ne se tassent pas dans le temps.

Les mousses à mémoire de forme

Contrairement aux oreillers classiques, il y a un emplacement spécifique pour la tête. De cette façon, impossible de descendre votre oreiller sous vos épaules 😉.

Les oreillers en mousse à mémoire de forme, ne sont généralement pas confortables (ils sont souvent durs) et ne conviennent pas aux personnes qui bougent beaucoup pendant la nuit. Ils tiennent également chaud ainsi l’été vous risquez de beaucoup transpirer la nuit. Ce sont souvent des oreillers ergonomiques, leur avantage non-négligeable est qu’ils soutiennent bien votre cou.

L’oreiller viscoélastique

Issue de la recherche aéronautique et médicale, la mousse viscoélastique est utilisée pour la fabrication d’oreillers dits « ergonomiques ». L’oreiller viscoélastique épouse les formes de la tête et de la nuque pour apporter plus de confort et réduire les maux de dos et les douleurs cervicales.

Un oreiller viscoélastique est composé de mousse polyuréthane.

En résumé, l’oreiller au garnissage synthétique possède de nombreux avantages : prix plus abordable, hypoallergénique, facile à entretenir. Attention cependant à choisir un garnissage de qualité : la mousse à mémoire de forme est idéale pour soulager les cervicales.

N'hésitez pas à consulter nos autres rubriques pour choisir un oreiller par gamme, par consistance et par marque.