Palpitations et fatigue : que faut-il faire et comment y remédier ?

Cœur qui s’emballe, qui cogne dans la poitrine, gorge serrée, sensation d'oppression… Les palpitations cardiaques sont fréquentes et souvent impressionnantes. Les palpitations, sans gravité la plupart du temps, peuvent toutefois être la conséquence de plusieurs troubles psychiques, physiques et de stress. Parfois, ce sont aussi les signes d’une grande fatigue.

💛 Palpitations cardiaques : définition et causes 

Les palpitations cardiaques se caractérisent par des battements de cœur forts, irréguliers et rapides, même au repos. 

Comprendre ses palpitations

Il existe plusieurs types de palpitations :

  • l’extrasystole : il s’agit de contractions prématurées du myocarde, qui provoquent des battements cardiaques irréguliers et désordonnés, avec la sensation que le cœur marque une pause ou au contraire qu’il “fait un bond”.  
  • la tachycardie : ici, le rythme cardiaque s’accélère, les battements restent réguliers mais sont beaucoup plus rapides que d’habitude. 

Il faut savoir que d’ordinaire, le cœur bat entre 60 à 100 fois par minute. On parle de tachycardie quand on compte plus de 100 battements par minute. Et si, au contraire, le cœur bat trop lentement, à faible intensité (moins de 60 fois par minute), on parlera alors de « bradycardie ». 💞

Les causes de palpitations

Les palpitations cardiaques peuvent avoir de nombreuses causes, telles que : 

  • le stress ou un état de panique,
  • un effort physique ou une activité intense,
  • un choc émotionnel,
  • la consommation de café, de thé, de boissons énergisantes et d’alcool,
  • la prise de certains médicaments (antihistaminiques, antihypertenseurs…) ou de drogues (amphétamines, cocaïne, cannabis…),
  • le tabagisme,
  • l’hypertension artérielle,
  • l'hyperthyroïdie, 
  • la sédentarité,
  • le surpoids, 
  • le diabète,
  • l’anémie, 
  • la grossesse,
  • la ménopause,
  • le vieillissement
  • un manque de potassium ou de magnésium,
  • l’hypoglycémie ou la déshydratation…

Parfois, les palpitations et le changement brutal du rythme cardiaque peuvent aussi être le signe de troubles cardiaques (fibrillation ventriculaire, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, malformations cardiaques congénitales, infarctus du myocarde, embolie, arythmie, cœur fatigué...). 

😴 La fatigue peut-elle provoquer des palpitations ?

Une fatigue intense et persistante (telle qu’une fatigue chronique ) causée par un manque de sommeil, des troubles du sommeil, ou un dérèglement du rythme biologique, peut en effet favoriser l’apparition de palpitations. 

Par ailleurs, le syndrome d’apnées du sommeil (SAS), qui se définit par des arrêts de la respiration pendant quelques secondes durant la nuit, peut notamment entraîner des troubles du rythme cardiaque et notamment une tachycardie, une arythmie et des palpitations du cœur. 

Bon à savoir
Si vous souffrez du syndrome d’apnées du sommeil et que vous devez porter un masque, sachez qu’il existe des oreillers adaptés, pour vous assurer un confort total pendant la nuit et un sommeil de qualité.


Le stress et la fatigue nerveuse sont également l’une des causes fréquentes de palpitations. Si l’anxiété perdure et qu’un stress chronique s’installe, les palpitations peuvent alors devenir d’autant plus nombreuses et prononcées. 

Par ailleurs, si les palpitations apparaissent le soir au coucher, ou la nuit (palpitations nocturnes), elles peuvent impacter la qualité du sommeil, et ainsi provoquer une fatigue physique et une somnolence diurne

Enfin, il faut savoir que les palpitations et la fatigue sont deux symptômes communs à de nombreuses pathologies respiratoires, cardiovasculaires, endocriniennes… 

Il est donc important de ne pas négliger ces deux troubles s’ils perdurent très longtemps et qu’ils s’intensifient. D’autant plus s’ils accompagnent de vertiges, de maux de tête, de bouffées de chaleur, ou de nausées. 

🌙 Palpitations et fatigue : quels symptômes ?

Les palpitations se manifestent donc par des battements cardiaques anormaux, qui provoquent une sensation de gêne et de coups dans la poitrine. Les battements s’intensifiant, le cœur se met à résonner au niveau de la gorge, des oreilles et du thorax. 

Elles s’accompagnent aussi d’une sensation de “gorge nouée”, de respiration courte et saccadée, de faiblesse, d’étourdissement, d'essoufflement, et parfois de vertiges.

Si elles sont provoquées par la fatigue, et notamment une fatigue nerveuse, les palpitations s'accompagnent alors d’autres symptômes, tels que : le stress, le surmenage, une sensation d’épuisement nerveux, les troubles de l’humeur, l'irritabilité, le manque de concentration, des insomnies, des douleurs musculaires, une sensation d’angoisse, un état léthargique… 

🌞 Palpitations et fatigue : que faut-il faire ?

Voici quelques bons gestes à connaître pour calmer les palpitations du cœur et bien gérer la fatigue :

Les exercices de cohérence

Tout d’abord, voici comment réagir en cas de palpitations, grâce à la cohérence cardiaque, une méthode respiratoire qui permet de réguler le rythme cardiaque en situation de stress ou d’émotions fortes :  

En cas de palpitations cardiaques au repos, fermez les yeux et, en position allongée ou assise, posez les mains sur votre poitrine, et respirez de façon régulière pendant plusieurs minutes, afin de retrouver un bon rythme cardiaque et d'oxygéner le cerveau. 

Inspirez pendant 5 secondes, puis expirez par la bouche 5 secondes de plus, pour expulser l’air des poumons. Répétez cela trois fois par jour, pendant cinq minutes à chaque fois. 

En pratiquant cet exercice régulièrement, vous pourrez aussi limiter et gérer les palpitations, et vous sentir plus apaisé et serein au quotidien.  

De plus, si vous êtes pris de palpitations, essayez de ne pas céder à la panique et de garder votre calme, car cela ne ferait qu’intensifier la fréquence cardiaque. 

Voici également d’autres astuces pour prévenir les risques de palpitations, qu’elles soient causées par le stress, la fatigue ou d’autres facteurs physiologiques, psychologiques ou environnementaux : 

Les médecines douces 

    Les médecines douces sont très bénéfiques pour réduire les palpitations de façon naturelle. Vous pouvez par exemple vous essayer à la sophrologie et les exercices de respiration et de relaxation, la phytothérapie (avec des plantes telles que l'aubépine, la passiflore, l’aspérule odorante…), et l’homéopathie sur recommandations de votre médecin traitant.

    Prendre soin de son sommeil 

    Pour réduire les extrasystoles et la tachycardie, dormez suffisamment, à des horaires réguliers, et dans un environnement propice au repos et au sommeil profond (chambre obscure, silencieuse, avec une literie, du linge de lit et un oreiller confortable…). Rappelons que, pour un adulte, il est recommandé de dormir entre 7 à 9 heures par nuit en moyenne.

    Plongez dans la douceur

    Limiter le stress

    Réduire le stress et les sources d’angoisse est essentiel pour ne plus avoir à vivre avec des extrasystoles et d’autres types de palpitations cardiaques. En effet, ces désagréments sont très souvent causés par des troubles anxieux, un surmenage ou des crises d’angoisse.

    Pour prévenir les palpitations et la fatigue physique et la fatigue nerveuse, accordez-vous des moments de détente et de repos. Des activités comme le sport, le yoga, la méditation, la marche à pied et la lecture peuvent vous aider à vous relaxer. Pensez aussi aux tisanes apaisantes et anti-stress (mélisse, passiflore, camomille…). 

    Réduire la consommation d’excitants 

    Le café, l’alcool, les boissons énergisantes et le tabac ont tendance à favoriser les emballements du cœur. Limitez-en la consommation pour réduire les palpitations cardiaques.

    Soigner son alimentation et son poids

    Le surpoids peut augmenter les risques de palpitations cardiaques, mais peut également intensifier la fatigue et la baisse d’énergie. Il est donc important de renforcer son système immunitaire et de soigner son alimentation, en privilégiant les aliments composés de nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme et de fruits et légumes riches en vitamines, en minéraux et en fibres.

    💡 À savoir : Si vous souffrez régulièrement de palpitations et de troubles de la fréquence cardiaque, pensez à en parler à votre médecin, en lui décrivant la fréquence et l’intensité des crises. Il pourra réaliser des analyses pour détecter un éventuel trouble cardiaque, vous prescrire un traitement adapté, et, au besoin, vous orienter vers un cardiologue afin de réaliser des tests plus poussés.

    Palpitations cardiaques : quand faut-il s’inquiéter ?

    La plupart du temps, les palpitations cardiaques sont bénignes. Mais elles peuvent aussi être révélatrices d’un problème sérieux.

    Si vous souffrez régulièrement de palpitations et de troubles de la fréquence cardiaque et / ou que vous vous sentez toujours fatigué, pensez à consulter un médecin, en lui décrivant la fréquence et l’intensité des crises.

    Il pourra réaliser des analyses, telles qu’un électrocardiogramme, pour détecter une éventuelle anomalie cardiaque, vous prescrire un traitement adapté, et, au besoin, vous orienter vers un cardiologue afin de réaliser des tests plus poussés.

    En outre, il faudra consulter un médecin en urgence si les palpitations apparaissent et s’intensifient à l’effort, si elles s'accompagnent de syncopes, d’un essoufflement majeur ou de douleurs thoraciques.

    Découvrez également notre article sur les risques et conséquences de la fatigue.

    Suivez le guide

    Vous hésitez encore ?

    Laissez-nous vos poser quelques questions pour vous conseiller avec précision l'oreiller le plus adapté pour vos nuits.

    Faire le quiz arrow-right-white