Vertiges et étourdissements en cas de fatigue : que faut-il faire ?

Tête qui tourne, perte d’équilibre, vision floue… Les sensations de vertige sont fréquentes, et le plus souvent sans gravité.

Mais parfois, ces étourdissements peuvent cacher des troubles plus profonds. Ils peuvent notamment se manifester en cas de fatigue intense. Explications. 

Vertiges : définition et symptômes 👩🏼‍🏫🙄

Un vertige se décrit comme un étourdissement, accompagné d’une sensation de rotation. La personne a l’impression « d’avoir la tête qui tourne », et que les objets et l’environnement bougent autour d’elle. 

Les vertiges s’accompagnent aussi d’une sensation de faiblesse, de déséquilibre, d’instabilité, de flottement, et de chute imminente.

Par ailleurs, ces troubles apparaissent le plus souvent debout, au moment de se lever ou en marchant, et s'estompent quand la personne s’assoit, s’allonge ou prend appui quelque part.

Les vertiges sont le plus souvent provoqués par un dysfonctionnement de l’oreille interne qui engendre ces troubles de l’équilibre. Voici les trois principaux troubles de l’oreille interne à l’origine des vertiges : 

  • Les vertiges positionnels paroxystiques bénins (VPPB) : ils sont causés par un dépôt de petits cristaux (appelés otolithes) dans un canal de l’oreille interne, ce qui altère la perception du mouvement. Ils sont souvent très courts (quelques secondes), et provoquent une forte sensation de rotation. Ils surviennent principalement lors de changements de position. C’est la cause de vertiges la plus fréquente mais il s’agit le plus souvent d’un symptôme passager.
  • La névrite vestibulaire : causée par une inflammation du nerf vestibulaire, elle provoque une crise vertigineuse qui dure plusieurs jours, et qui oblige la personne à rester en position allongée. Ce type de vertiges est souvent accompagné de nausées et vomissements. 
  • La maladie de Ménière : provoquée par une hausse de la pression dans le labyrinthe de l’oreille interne, ce trouble provoque des crises de vertiges avec rotation, généralement très intenses, qui peuvent durer plusieurs heures. Les nausées et les vomissements sont d’autres symptômes de cette pathologie. 

La fatigue peut-elle provoquer des vertiges ? 😴🤔

Tout d’abord, il faut savoir que les professionnels de la santé distinguent deux grands types de vertiges

  • Le « vrai » vertige avec sensation de rotation 

Ces vertiges se manifestent par l’impression que tout tourne autour de soi, ils sont les causes de la perte d’équilibre.

  • Le « faux » vertige sans impression rotatoire 

Dans ce cas, la personne ressent comme un « mal de mer », avec une impression d’instabilité, de tête lourde et de jambes qui flanchent, mais n’a pas cette sensation que l’environnement tourne autour d’elle. 

Ce type de vertige peut alors être la conséquence d’une grande fatigue. 

Fatigue et vertiges

Il peut s’agir d’une fatigue nerveuse, en période de stress intense, mais la fatigue physique ou le syndrome de fatigue chronique peuvent également provoquer ces sensations de vertige. 

Pour savoir si vos vertiges sont liés à la fatigue, il faudra donc identifier le type d’étourdissement que vous ressentez, et analyser les symptômes qui l’accompagnent. 

Le saviez-vous ?
Les vertiges peuvent également être provoqués par des douleurs cervicales. Pour éviter cela, un bon oreiller, adapté à votre morphologie et à la position dans laquelle vous dormez sera un allié indispensable.

En fonction de leurs causes et de leur intensité, les vertiges peuvent notamment s’accompagner de nausées, de maux de tête, d’une vision floue, de douleurs aux tempes, de bouffées de chaleur, d’une envie de vomir et d’une perte d’appétit, de transpiration excessive, de sueurs froides d'acouphènes, d’une perte d’audition, d’une perte de connaissance, une sensation de pression dans la tête, une sensation de tête lourde, de perte de repères…

Si la fatigue est en cause des vertiges positionnels d’autres symptômes peuvent alors se manifester : une incapacité à se concentrer, une baisse des performances intellectuelles et de la vigilance, des troubles de l’humeur, des palpitations, un état léthargique, un mal de tête, une faiblesse musculaire, une sensibilité aux virus et infections, des douleurs musculaires, une somnolence diurne (en journée), des troubles digestifs, alimentaires, l’impression d’être épuisé en permanence…

Par ailleurs, la fatigue et le vertige peuvent être liés à un manque de sommeil, à des troubles du sommeil (insomnies, apnées du sommeil, syndrome des jambes sans repos…), à une période de surmenage ou de stress intense, à un rythme de vie effréné, à une dépression, à un dérèglement hormonal, à des carences alimentaires... Elle peut aussi être le symptôme d’une pathologie sous-jacente, d’où l’importance de consulter un médecin en cas de fatigue persistante malgré le repos.

Les autres causes de vertiges

D’autre part, le fait d’avoir des vertiges peut avoir de nombreuses causes, autres que la fatigue.

Voici quelques causes à l’origine de vertiges ou d’étourdissements : 

  • le stress et l’anxiété,
  • l’hypotension orthostatique (une baisse de la tension artérielle quand on se lève trop soudainement),
  • les migraines très intenses, 
  • l’hypoglycémie (faible taux de glucose dans le sang), 
  • les troubles de la vision (lunettes non adaptées, défaut de convergence des yeux…), et les migraines ophtalmiques,
  • l’anémie, 
  • les carences alimentaires (manque de sodium, de magnésium…), 
  • une baisse d’énergie ou une faiblesse causée par une infection ou un virus (grippe, rhume, Covid-19…),
  • le mal des transports, 
  • une consommation excessive d’alcool, de médicaments, de tabac… 
  • une grossesse peut aussi provoquer des étourdissements,
  • la ménopause, avec des vertiges accompagnés de bouffées de chaleur, de nausées, de fatigue passagère…
  • une infection ORL, 

Les vertiges peuvent également être le signe de maladies plus graves comme :

  • un accident vasculaire cérébral, 
  • une commotion cérébrale,
  • un traumatisme crânien, 
  • une pathologie neurologique ou un trouble du système nerveux (sclérose en plaques, tumeur cérébrale, maladie inflammatoire du cerveau…),
  • Il arrive aussi qu’un mal aux yeux, associé à une migraine et à une baisse de l’acuité visuelle, accompagne les vertiges. Dans ce cas, il peut s’agir d’un symptôme neurologique : il faudra consulter rapidement un médecin.

Que faire en cas de vertiges liés à la fatigue ? 🥱

Si vous pensez que vos étourdissements sont causés par la fatigue, il faudra alors veiller à récupérer votre sommeil en retard, à prendre du repos et à ralentir votre rythme de vie.

En cas de fatigue et de vertiges, pensez notamment à : 

  • Dormir assez longtemps chaque nuit 

  • Un adulte aurait besoin de 7 à 9 heures de sommeil par nuit pour être reposé, selon les recommandations de la National Sleep Foundation (NSF). Dormir suffisamment sera bénéfique à bien des égards et cela permettra de limiter les risques de vertiges, fatigue et maux de tête…

    Dormir à un rythme régulier

    Pour limiter la fatigue, il ne suffit pas de dormir assez longtemps. Il est aussi primordial de dormir et de se réveiller aux mêmes heures tous les jours. Cela est essentiel pour respecter son rythme circadien, pour être en phase avec son horloge biologique et pour réduire les risques d’étourdissements et de fatigue. 

    Dormir dans de bonnes conditions

    Pour un sommeil réparateur, profond et sans interruption, il faut s’assurer de dormir dans des conditions optimales : une chambre parfaitement silencieuse (en cas de nuisances sonores, pensez aux bouchons d’oreille), plongée dans une obscurité totale (au besoin, vous pouvez utiliser un masque de sommeil), et à la bonne température (entre 16° et 18 °, selon les recommandations de l’INSV - Institut national du sommeil et de la vigilance). 

    Il faut également s’assurer de dormir dans un lit confortable : un matelas ergonomique ; du linge de lit de qualité et hypoallergénique ; et un oreiller adapté à ses besoins, pour un sommeil serein et régénérateur. 

    Se détendre et réduire le stress 

    Stress et fatigue sont intrinsèquement liés. Une période de surmenage, d’anxiété et de stress est très souvent à l’origine d’un épuisement nerveux et physique. Pour y remédier, il faudra adopter un mode de vie plus zen, moins stressant, en intégrant notamment des activités relaxantes dans son quotidien : méditation, yoga, lecture, relaxation, sophrologie… Pensez aussi à l’homéopathie et à l’aromathérapie pour remédier à la sensation de vertige, fatigue, nausée…

    Manger sain et équilibré 

    L'alimentation joue un rôle central dans notre niveau d’énergie au quotidien. Pour limiter la fatigue, il faut notamment éviter les repas trop copieux, trop riches en graisses saturées et en sucre, et adopter un régime équilibré et varié composé de fruits et légumes et autres aliments permettant de bénéficier d’un apport quotidien en nutriments, vitamines et minéraux essentiels. Et surtout, pensez à boire de l’eau en quantité suffisante. En outre, en cas de perte d’équilibre et de fatigue liés à l’hypertension, évitez de consommer trop de sel et privilégiez un régime méditerranéen, à base de poissons, de légumes verts et de légumineuses. 

    Faire du sport 

    Une activité physique régulière facilite l’endormissement, réduit le stress et améliore le bien-être physique et mental. C’est donc essentiel pour avoir un bon sommeil et réduire les risques de fatigue et de vertiges. 

    Bon à savoir :
    Si les vertiges se manifestent par une sensation de rotation, qu’ils durent longtemps, qu’ils s’accompagnent de nausées et de vomissements, et qu’ils persistent malgré le repos, la fatigue ne sera sûrement pas en cause. Il faudra alors consulter un spécialiste, tel qu’un médecin ORL, pour détecter les raisons de ces étourdissements.

    Comment stopper rapidement un vertige positionnel ?

    Si vous êtes pris de vertige positionnel, il existe quelques manœuvres (appelées « manœuvres libératoires ») pour soulager votre étourdissement de façon immédiate et remédier au défaut d’équilibre. En voici une que vous pouvez réaliser vous-même :

    1. S’asseoir sur le sol ou sur le lit (fermer les yeux ou garder les yeux ouverts au choix),
    2. Tourner la tête à 45° vers la droite en s’allongeant sur le côté gauche,
    3. S’asseoir de nouveau et tourner la tête à gauche à 45° en s’allongeant sur le côté droit,
    4. Répéter l’exercice 5 à 10 fois, en maintenant chaque position 30 secondes, puis se lever tout doucement.

    Si vos vertiges sont récurrents, il faudra consulter un médecin sans attendre. Ce professionnel pourra vous prescrire des médicaments antivertigineux, le temps de déceler la cause de vos vertiges. 

    → En cas de vertiges liés à des douleurs cervicales ou à une migraine, vous pouvez réaliser un massage crânien ou placer des serviettes chaudes sur la nuque ou sur les épaules.

    Suivez le guide

    Vous hésitez encore ?

    Laissez-nous vos poser quelques questions pour vous conseiller avec précision l'oreiller le plus adapté pour vos nuits.

    Faire le quiz arrow-right-white