État léthargique : qu’est-ce que c’est et comment en sortir ?

L’état léthargique, très souvent signe d’une fatigue intense et d’un sommeil perturbé, peut aussi être le symptôme de nombreux troubles et pathologies, aussi bien physiologiques que psychiques. Alors, quelles sont les causes de la léthargie, et comment sortir d’un état léthargique ? Découvrez tous nos conseils.  

🤔 État léthargique : définition 

La léthargie est une fatigue extrême, et un manque d’énergie et de vitalité. La personne est dans un état d’apathie, de somnolence, et dans une sorte de torpeur. 

Dans le jargon médical, la définition de la léthargie, ou d’état léthargique, est un peu différente. Les médecins emploient plutôt ce terme pour désigner un état clinique de sommeil profond qui perdure (si une personne est réveillée alors qu’elle est en état de léthargie, elle aura tendance à parler, avant de se rendormir juste après, en oubliant ensuite la teneur de ses propos). 

Un état léthargique peut avoir de nombreuses causes, à la fois physiques et mentales : un stress intense, le manque de sommeil, mais aussi de nombreuses pathologies. Chez l’enfant et le bébé, la léthargie est un signe à ne pas prendre à la légère, qui doit rapidement faire suite à une consultation médicale. 

😴 Quels sont les signes d’un état léthargique ?

L’état léthargique se caractérise par une fatigue intense, une faiblesse, une baisse d’énergie, une profonde envie de dormir, des bâillements très fréquents, ainsi qu’un état général d’inertie et de lassitude extrême.

La personne en état léthargique n’a ni l’énergie, ni l’envie de bouger, et ne parvient pas à réaliser ses activités habituelles, ni de simples tâches du quotidien. Ses fonctions cognitives et intellectuelles (concentration, réflexion, mémoire…) sont aussi altérées, et le corps est comme “engourdi” ; elle a le regard dans le vide et réagit lentement. 

Un bébé en état léthargique aura quant à lui du mal à tenir sa tête droite, et cessera de crier, de pleurer… De même, en cas de léthargie, l’enfant ne sourit pas, ne réagit pas quand on lui parle et a souvent le regard fixé au loin.

🌙 Quelles sont les causes d'un état léthargique ?

Un état léthargique peut avoir de nombreuses causes, à la fois psychologiques et physiques.

Il peut tout d’abord être causé par une fatigue nerveuse ou physique. Si la fatigue n’est pas en cause, il est alors possible qu’une pathologie sous-jacente soit à l’origine de cette léthargie. 

Voici quelques-unes des troubles et pathologies qui peuvent mener à un état léthargique : 

  • la fatigue chronique
  • la dépression,
  • le stress, l’angoisse, l’anxiété,
  • les troubles bipolaires,
  • une mauvaise alimentation (repas trop copieux, trop sucrés, trop gras…),
  • des carences alimentaires
  • le manque de sommeil,
  • les troubles du sommeil (syndrome d’apnées du sommeil, syndrome des jambes sans repos, insomnies, hypersomnies… ), 
  • une perturbation du rythme circadien, 
  • une mauvaise hygiène de vie,
  • la consommation d’alcool,
  • le vieillissement et la fin de vie,
  • le changement de saison, et notamment le passage à l’hiver
  • les effets secondaires de certains médicaments, 
  • les cancers et leurs traitements,
  • les troubles cardiovasculaires : insuffisance cardiaque, hypotension artérielle… 
  • les pathologies endocriniennes : hyperthyroïdie, hypothyroïdie…  
  • les virus et infections : mononucléose, grippe, Covid-19, hépatites…
  • les maladies métaboliques : diabète, insuffisance rénale… 
  • les pathologies neurologiques : maladie de Parkinson, sclérose en plaques, myasthénie…  
  • les troubles alimentaires : anorexie, surpoids, obésité, malnutrition… 
  • les anémies,
  • les troubles et maladies digestives : maladie de Crohn, maladie coeliaque… 

De manière générale, la plupart des pathologies graves, qu’elles soient mentales ou physiques, peuvent causer un état léthargique. 

Nos oreillers ergonomiques et confortables

💡 Comment sortir d’un état léthargique ?

Voici quelques conseils pour prévenir la léthargie et sortir d’un état léthargique : 

  • Identifier la cause de la léthargie
  • Améliorer son sommeil 
  • Améliorer son hygiène de vie
  • Réduire le stress et se détendre

👉 Identifier la cause de la léthargie

Tout d’abord, pour trouver le traitement le plus approprié, il est indispensable d’identifier la cause de l’état léthargique.  

Pour cela, parlez-en avec votre médecin, qui pourra réaliser des tests et analyses pour comprendre les raisons de votre état. 

Si l’origine de la léthargie est pathologique, il faudra alors traiter la maladie en cause. 

Et si l’état léthargique ne semble pas être lié à une maladie, il y a alors de fortes chances pour que l’hygiène de vie, et en particulier l’hygiène de sommeil, soit en cause. 

👉 Améliorer son sommeil  

Très souvent, l’état léthargique est tout simplement causé par un manque de sommeil ou par un sommeil perturbé, de moindre qualité. 

Pour remédier à cela, voici quelques astuces pour passer une bonne nuit et pour dormir d’un sommeil profond et régénérateur : 

  • Dormir au moins 7 heures par nuit (c’est la durée minimum recommandée par  la NSF - National Sleep Foundation -, pour un adulte) ;
  • S’endormir et se réveiller à la même heure tous les jours de la semaine, même le week-end, afin de respecter son horloge biologique ;
  • S’assurer d’avoir une bonne literie. Il est conseillé de renouveler son matelas tous les 10 ans, sa couette tous les 5 ans, et son oreiller tous les 2 à 3 ans ; 
  • Bien choisir son oreiller : un mauvais oreiller est en effet la cause de nombreux troubles du sommeil et de troubles musculo-squelettiques ; 

Le saviez-vous ?
4 Français sur 10 souffrent de troubles du sommeil, selon l’INSV (Institut National du Sommeil et de la vigilance). Pour un sommeil serein et de qualité, un oreiller confortable et adapté à ses besoins et à ses habitudes de sommeil est essentiel

  • Pour faciliter les réveils et s’assurer de se réveiller tôt, en particulier en hiver, utiliser un simulateur d’aube ; 

👉 Améliorer son hygiène de vie

Outre la qualité du sommeil, une bonne hygiène de vie est essentielle pour sortir d’un état léthargique, mais aussi pour prévenir la léthargie et la fatigue de manière générale. Il faut notamment : 

  • Bien manger avec un régime alimentaire sain et équilibré : fruits, légumes, fibres, minéraux, protéines, vitamines…
  • Éviter de boire du café et des boissons énergisantes après 15h ;
  • S’hydrater suffisamment pendant la journée (boire en moyenne 1 à 1,5 L d’eau par jour) ;
  • Faire du sport régulièrement (natation, sport en salle, vélo, marche en pleine nature…) ;
  • Limiter la consommation d’alcool et de tabac.

👉 Réduire le stress et se détendre

Près de la moitié des Français se sent stressée au quotidien, selon une étude réalisée par l’INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance) et par le groupe MGEN en 2019.

Le stress, la dépression, le burn-out et l’anxiété font en effet partie des causes de la fatigue nerveuse. Ainsi, pour traiter un état léthargique, il sera très favorable de réduire le stress au quotidien, notamment grâce à la méditation, la relaxation, la respiration et la cohérence cardiaque, le yoga, les huiles essentielles anti-stress et anti-fatigue (menthe poivrée, lavande…), les tisanes comme la passiflore, le tilleul, la menthe poivrée, le citron, la camomille…  

Si l’état de léthargie se poursuit malgré tout, il faudra alors consulter un médecin pour écarter toute cause d’origine pathologique, en particulier si cet état s’accompagne d’autres symptômes comme de la fièvre, des vertiges, des palpitationsEt en cas de signe de léthargie chez l’enfant ou chez le nourrisson, il faudra consulter un professionnel de la santé sans attendre.

Suivez le guide

Vous hésitez encore ?

Laissez-nous vos poser quelques questions pour vous conseiller avec précision l'oreiller le plus adapté pour vos nuits.

Faire le quiz arrow-right-white