La somnolence diurne : définition, causes et solutions

Il vous arrive d’avoir envie de dormir au beau milieu de la journée ?Il vous arrive d’avoir envie de dormir au beau milieu de la journée ? C’est ce qu’on appelle la somnolence diurne.

Causes, symptômes et solutions : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la somnolence dans la journée. 

Qu’est-ce que la somnolence diurne ? 🤔

Il est normal de piquer du nez après un repas (somnolence post-prandiale) ou de tomber de sommeil à l’heure du coucher. En revanche, si l’on ressent une irrépressible envie de dormir à un autre moment de la journée, on parle alors de somnolence diurne excessive. Ce type de somnolence se traduit donc par un besoin d’endormissement soudain et incontrôlable, et peut se manifester à tout moment de la journée, lors d’activités plus ou moins passives (conduire, travailler, regarder la télé, lire un livre…). 

La somnolence dans la journée est très fréquente : en effet, elle concernerait près d’un quart des Français, selon un sondage de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV).  

À savoir : nous avons souvent tendance à confondre somnolence et fatigue. Or, ces symptômes, s’ils se ressemblent, sont pourtant bien distincts. La somnolence est un état entre la veille et le sommeil, alors que la fatigue est un affaiblissement physique ou intellectuel, lié à un manque d’énergie, à des facteurs environnementaux, physiologiques ou psychiques (fatigue nerveuse, fatigue hivernale, fatigue hormonale, asthénie…). 

Pour mieux comprendre votre fatigue, découvrez notre article : « Comprendre la fatigue et ses causes ».

Quelles sont les causes de la somnolence diurne ? 💤❔❓

De nombreux facteurs peuvent provoquer une somnolence diurne. La plus fréquente reste toutefois le manque de sommeil.

Voici toutes les causes principales de somnolence diurne excessive : 

  • Des troubles du sommeil physiologiques : le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), le syndrome des jambes sans repos, la narcolepsie avec ou sans cataplexie, l’hypersomnie idiopathique, le somnambulisme…
  • Un sommeil de mauvaise qualité, avec des réveils nocturnes, liés à un environnement peu propice, comme : une chambre trop chaude ou trop froide (la température idéale pour dormir se situerait entre 16° et 18°, selon l’INSV) ; des nuisances sonores ; un matelas inconfortable, un oreiller peu adapté à ses besoins... 

  • Une dette de sommeil et des nuits de sommeil trop courtes ;
  • La prise de certains médicaments (sédatifs, neuroleptiques, antidépresseurs…)
  • Les maladies psychiatriques (troubles bipolaires, dépression nerveuse… ), les maladies neurologiques (maladie de Parkinson, sclérose en plaques, maladie d’Alzheimer...), les maladies endocriniennes (hypothyroïdie, diabète…), les maladies cardiaques, comme l’insuffisance cardiaque, mais aussi le syndrome de fatigue chronique,  la fatigue nerveuse, etc.
  • L’obésité ou le surpoids, 
  • La grossesse (la somnolence diurne est fréquente au premier trimestre de grossesse) ; 
  • Une consommation excessive d’alcool, de caféine et de nicotine, qui perturbe l’endormissement et la qualité du sommeil. 

Quels sont les symptômes de la somnolence diurne ? 🛏😴

La somnolence pendant la journée se manifeste avant tout par un besoin de dormir incontrôlable. Mais d’autres symptômes peuvent apparaître, en fonction des causes de la somnolence. 

Voici quelques-uns des principaux symptômes de la somnolence diurne : 

  • Une envie de dormir permanente : les paupières lourdes, les yeux qui picotent, des bâillements, un état léthargique… 
  • Des troubles de la mémoire, de la concentration et de l’attention, une baisse de la vigilance,
  • Une irritabilité ou autre trouble de l’humeur,
  • Des endormissements involontaires au cours de la journée,
  • Le besoin de faire la sieste très souvent,
  • Des réveils difficiles, avec la sensation de ne pas être reposé, même après une longue nuit de sommeil, 
  • Une baisse des performances intellectuelles,
  • Un manque de motivation, un sentiment de lassitude… 

Comment lutter contre la somnolence diurne ? 💪🏼💡

Si la somnolence diurne n’est, en soi, pas néfaste pour la santé, elle peut toutefois s’avérer très dangereuse dans certaines circonstances. La somnolence est en effet la première cause de mortalité routière, et responsable de plus 20 % des accidents de la route.  

Mais la somnolence diurne peut aussi impacter considérablement la qualité de vie. Les performances professionnelles et académiques sont mises à mal et la somnolence peut aussi augmenter le risque d’accidents de travail et le taux d’absentéisme.

De plus, si elle n’est pas traitée, la somnolence diurne peut mener à au syndrome de fatigue chronique ou encore à la dépression.

La façon de traiter la somnolence de jour dépend de sa cause. Le mieux reste donc, en premier lieu, de consulter son médecin, ou un professionnel du sommeil, qui pourra diagnostiquer les causes de cette somnolence, déceler d’éventuels troubles du sommeil, et proposer un traitement adapté. 

Si la somnolence en journée est causée par un sommeil insuffisant (comme c’est le cas la plupart du temps), la première étape sera de retrouver une bonne hygiène de sommeil et d’améliorer sa qualité de vie de manière générale. 

Voici quelques solutions pour traiter la somnolence diurne : 

  • Créer un environnement propice à un sommeil profond et réparateur : température idéale, obscurité totale et silence complet. Pensez aussi à tester une nouvelle literie. Changer votre oreiller peut par exemple considérablement améliorer la qualité de vos nuits.
Bon à savoir :
Si vous souffrez de troubles du sommeil (insomnie, apnée du sommeil, jambes sans repos…), il faudra choisir un oreiller adapté, pour vous assurer des nuits de qualité réparatrices malgré tout.

  • Dormir et se réveiller à des heures fixes toute la semaine, pour être en phase avec son horloge interne ;
  • Améliorer son hygiène de vie : faire du sport, avoir une alimentation saine et équilibrée… 
  • Si la somnolence diurne est causée par un traitement médicamenteux : consultez votre médecin, qui pourra réduire la dose prescrite ou vous proposer un autre traitement,
  • En cas d’insomnies liées à un stress émotionnel, se détendre avec des activités relaxantes (yoga, lecture, méditation),

Et si vous vous sentez somnolent, voici quelques astuces à mettre en place pour retrouver de l’énergie et vous sentir plus alerte : 

  • Faire une sieste de 20 mn maximum, entre midi et 15h pour ne pas perturber le sommeil nocturne. Pour vous assurer des siestes réparatrices et efficaces, consultez notre article : « Comment bien faire la sieste ? »
  • Manger du chocolat noir, des amandes et des noix,
  • Boire une tisane au réglisse,
  • Boire de l’eau,
  • Prendre l’air, aller marcher… 
  • Respirer de l’huile essentielle de menthe poivrée, un excellent booster anti-fatigue !

Suivez le guide

Vous hésitez encore ?

Laissez-nous vos poser quelques questions pour vous conseiller avec précision l'oreiller le plus adapté pour vos nuits.

Faire le quiz arrow-right-white