Choisir un oreiller contre le reflux gastro-œsophagien


Oreiller contre le reflux gastro-œsophagien

Quel oreiller pour lutter contre le reflux gastrique du sommeil ?

Près de 30% des Français souffrent d’un reflux gastro-œsophagien (RGO). Comme de nombreuses autres pathologies, celle-ci peut provoquer des difficultés d’endormissement et impacter la qualité du sommeil. Si vous voulez retrouver un sommeil paisible malgré votre reflux gastrique lié au sommeil, sachez qu’il existe des solutions : changer sa literie ainsi que son hygiène de vie est bien souvent nécessaire pour retrouver des nuits réparatrices.

Nous vous invitons à découvrir tout ce qu’il faut savoir pour lutter contre le reflux gastro-œsophagien lié au sommeil.

Le reflux gastro-œsophagien lié au sommeil

Le RGO, vous connaissez sans doute de nom, mais vous ne savez pas forcément en quoi consiste cette pathologie. Peut-être même que vous en souffrez sans le savoir. Lorsque vous vous couchez dans votre lit le soir, vous avez des régurgitations acides, une sensation de brûlure ainsi qu’un goût amer dans la bouche et cela vous empêche de bien dormir ? Comme près de 30% des Français, vous semblez souffrir d’un reflux gastrique lié au sommeil.

Le reflux gastro-œsophagien apparaît en position allongée, lorsqu’une partie du contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage. C’est ce phénomène qui déclenche des régurgitations ainsi que des brûlures.

Mais pourquoi certaines personnes sont touchées par le reflux gastrique et pas d’autres ? Chez certains individus, il semblerait qu’il y ait une défaillance du muscle qui ferme le tube digestif. En position debout, pas de problème, le contenu de l’estomac ne remonte pas. Mais quand vient le moment d’aller se coucher le soir, les symptômes apparaissent en position allongée.

Les brûlures et régurgitations ressenties ne permettent pas de bénéficier d’un sommeil de qualité. Les nuits sont fragmentées et il est parfois difficile de se rendormir rapidement. Si vous souffrez d’un RGO lié au sommeil, rassurez-vous : il existe des solutions efficaces pour limiter le phénomène.

Je souffre d’un reflux gastrique du sommeil : quel oreiller choisir ?

Savez-vous que de nombreux bébés souffrent d’un reflux gastro-œsophagien ? L’immaturité du système digestif est bien souvent en cause et le problème disparait petit à petit au fil des mois. Quand on diagnostique un RGO à un bébé, on conseille généralement aux parents de coucher leur enfant sur un plan incliné. Alors qu’un bébé qui ne souffre pas d’un reflux doit être posé à plat sur le matelas de son berceau.

Pour les adultes, c’est la même chose : il faut éviter d’être à plat et dormir dans une position inclinée pour limiter les reflux. Le choix de l’oreiller possède donc une importance capitale :

  • Évitez de dormir sur un oreiller extra-plat et choisissez plutôt un coussin qui vous permette de vous relever un peu. Attention tout de même à ne pas choisir un oreiller trop épais, qui risquerait de déclencher des douleurs au niveau des cervicales.
  • Si possible, choisissez un coussin ferme et pas trop mou. Vous risqueriez de vous enfoncer dans un oreiller trop mou, ce qui aurait le même effet que de dormir à plat.
  • Pour le garnissage de votre oreiller, vous avez l’embarras du choix. À vous de choisir le confort qui vous convient le mieux. Si vous ne savez pas quel modèle choisir, vous ne pourrez pas vous tromper en optant pour un oreiller ergonomique ou pour le Wopilo. En effet, ce dernier apporte du confort et un excellent maintien des cervicales tout en permettant de dormir dans une position légèrement inclinée.

Choisir un oreiller contre le reflux gastro-œsophagien

Quelques astuces pour retrouver un sommeil de qualité

L’oreiller sur lequel vous posez votre tête chaque soir a son importance pour lutter contre le reflux gastrique du sommeil. Mais il n’est pas suffisant. Si on vous diagnostique un reflux gastro-œsophagien, il va également falloir que vous changiez vos habitudes de vie.

Voici quelques astuces pour améliorer votre bien-être et mieux dormir :

  • Idéalement, en cas de reflux, il faudrait toujours dormir sur le dos. La position ventrale est à bannir, car elle comprime l’estomac. Pour vous aider à conserver une bonne position de sommeil, vous pouvez privilégier un oreiller qui s’utilise exclusivement sur le dos ou le côté. C’est notamment le cas du Wopilo.
  • N’allez pas vous coucher le ventre plein. Attendez que la digestion soit terminée pour aller au lit : entre 3 et 4 heures après le dîner.
  • Les reflux gastriques sont aggravés par certains aliments. Le soir, nous vous conseillons d’éviter les épices ainsi que les aliments acides (agrumes, tomates, poivrons). Il convient également de ne pas consommer de lait, de chocolat, d’alcool ou de caféine avant d’aller se coucher. Les plats trop riches sont aussi à éviter. En effet, ces derniers augmentent le risque de reflux. À l’inverse, privilégiez les aliments riches en fibres.
  • Prenez le temps de savourer votre nourriture en la mâchant à plusieurs reprises avant de l’avaler.
  • Si votre reflux gastro-œsophagien est assez sévère, essayez de fractionner vos repas : il vaut mieux manger en petite quantité régulièrement pour limiter le RGO.
  • Le stress et le tabac peuvent également aggraver le reflux gastrique lié au sommeil. Arrêter de fumer et limiter les sources de stress, c’est bon pour la santé : pensez-y.

Bien évidemment, dans certains cas, une bonne hygiène de vie et une literie adaptée ne suffisent pas. Si vous souffrez d’un reflux gastro-œsophagien et que vous ne voyez pas d’amélioration malgré un nouvel oreiller et de meilleures habitudes alimentaires, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il pourra vous prescrire un traitement qui vous permettra de traiter au mieux cette pathologie.

Maintenant que vous comprenez mieux comment lutter contre le reflux gastrique lié au sommeil, vous vous demandez peut-être quel genre d’oreiller privilégier lorsque l’on souffre d’un torticolis, de douleurs lombaires, darthrose cervicale, de transpiration, dallergies, de ronflements, d’acouphènes, de migraine, dinsomnie ou encore dapnée du sommeil ? Découvrez nos conseils dans notre guide.